Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 novembre 2006 7 12 /11 /novembre /2006 16:08

Le ballon utilisé lors de la finale de la Coupe du Monde 2006 entre la France et l'Italie, a été acheté aux enchères par un émir qatarien, Sheikh Mohamed bin Hamad al-Thani pour un montant de 2,4 millions de dollars, soit 1,8 millions d'euros.

"J'étais à la finale et ce ballon a donc une valeur sentimentale pour moi", a expliqué l'émir qui se dit supporteur de la Squadra Azzurra.

Les bénéfices de cette vente doivent être remis à une organisation caritative fondée par l'émir Sheikh Mohamed bin Hamad al-Thani.

 

Repost 0
8 novembre 2006 3 08 /11 /novembre /2006 19:40

Qui succedera à Ronaldinho pour le Ballon d'or 2006 ?

 

Nous aurons la réponse après la cérémonie du 28 Novembre 2006.

L'heureux élu se trouve dans les nominés ci dessous, qui compte 7 Italiens et 11 français !

 

Ballack, Buffon, Cahill, Cannavaro, Chevtchenko, J. Cole, Coupet, Cris, C. Ronaldo, Deco, M. Diarra, Drogba, Essien, Eto’o, Fabregas, Gallas, Gattuso, Gerrard, Giuly, Grosso, Henry, Juninho, Kakà, Klose, Lahm, Lampard, Lehmann, Makelele, Malouda, Mendez, Messi, Pirlo, Podolski, Puyol, Ribéry, Ronaldinho, Riquelme, Robben, Rooney, Sagnol, Schweinsteiger, Terry, Thuram, Tiago, Toni, Fernando Torres, Vieira, Villa, Zambrotta, Zidane.


Repost 0
16 octobre 2006 1 16 /10 /octobre /2006 12:35

Raymond Domenech (au micro de TF1)

 

« J'aurais été plus heureux si nous avions gardé quelques buts pour les Ecossais. Car c'est un ensemble. Sur ce match, c'est bien, je suis content : il y a eu des occasions, des buts, du spectacle et en plus tous les attaquants ont marqué. Ca c'est super. Mais sur le bilan des deux, il m'en manque un quand même. Nous avons retenu la leçon du match de l'Ecosse dans la manière de jouer contre ces équipes regroupées, basses. Nous avons su varier court, long, les renversements. Ca a été intéressant. C'est le seul bon côté, et j'aurais préféré que nous nous en souvenions au premier match. David Trezeguet ? Je suis heureux pour lui, c'est le David que nous connaissons. Nous le voyions souffrir et là il a retrouvé sa réussite et sa qualité devant le but. A sa décharge, il faut dire qu'il y a eu beaucoup de centres et de mouvements devant le but aujourd'hui (mercredi). Ce qui est bien pour un attaquant comme lui. »
Repost 0
13 octobre 2006 5 13 /10 /octobre /2006 20:07
Repost 0
12 octobre 2006 4 12 /10 /octobre /2006 11:04

24 mars 2007
Ecosse - Géorgie
Iles Féroé - Ukraine
Lituanie - France

28 mars 2007
Ukraine - Lituanie
Géorgie - Iles Féroé
Italie - Ecosse

2 juin 2007
Iles Féroé - Italie
Lituanie - Géorgie
France - Ukraine

6 juin 2007
France - Géorgie
Lituanie - Italie
Iles Féroé - Ecosse

8 septembre 2007
Géorgie - Ukraine
Ecosse - Lituanie
Italie - France

12 septembre 2007
Ukraine - Italie
France - Ecosse
Lituanie - Iles Féroé

13 octobre 2007
Ecosse - Ukraine
Italie - Géorgie
Iles Féroé - France

17 octobre 2007
Géorgie - Ecosse
Ukraine - Iles Féroé
France - Lituanie

17 novembre 2007
Lituanie - Ukraine
Ecosse - Italie

21 novembre 2007
Italie - Iles Féroé
Géorgie - Lituanie
Ukraine - France

Repost 0
12 octobre 2006 4 12 /10 /octobre /2006 10:56

L'équipe de France s'est imposée hier soir au Stade Auguste Bonal de sochaux, 5 à O face aux Iles féroé.

Buts : Saha, Henry, Anelka ainsi qu'un doublé de Trezeguet.

Les Francais prennent ainsi la tête du groupe B, juste devant l'Ecosse.  

 

GROUPE B

1- France : 9 points (+9)
2- Ecosse : 9 points (+6)
3- Italie : 7 points (+2)
4- Ukraine : 6 points (+1)
5- Lituanie : 4 points (0)
6- Géorgie : 3 points (0)
7- Iles Féroé : 0 point (-18)


Repost 0
11 octobre 2006 3 11 /10 /octobre /2006 13:52

France : Landreau - Sagnol, Thuram, Gallas (ou Boumsong), Escudé (ou Abidal), Ribéry, Vieira, Makelele, Malouda, Saha (ou Trezeguet), Henry

Iles Féroé : Mikkelsen - Mortensen, Danielsen, Thomassen, Benjaminsen, Hansenn, Borg, Djurhuus, Samuelsen, Ro. Jacobsen, Ch. Jacobsen

 

 

 

 

Repost 0
8 octobre 2006 7 08 /10 /octobre /2006 15:06

GROUPE A

1- Serbie : 7 points (+2)
2- Finlande : 5 points (+2)
3- Portugal : 4 point (+3)
 
4- Belgique : 4 points (0)

5- Pologne : 4 points (-1)
6- Kazakhstan : 2 points (-1)
7- Arménie : 1 point (-1)
8- Azerbaïdjan : 1 point (-4)

GROUPE B


1- Ecosse : 9 points (+8)
2- France : 6 points (+4)
3- Italie : 4 points (0)
4- Lituanie : 4 points (0)
5- Géorgie : 3 points (+2)
6- Ukraine : 3 points (+1)
7- Iles Féroé : 0 point (-13)

GROUPE C

1- Norvège : 6 points (+4)
2- Turquie : 6 point (+3)
3- Grèce : 6 points (+2)
4- Bosnie-Herzégovine : 4 points (+1)
5- Hongrie : 3 points (-2)
6- Moldavie : 1 point (-3)
7- Malte : 0 point (-5)

GROUPE D

1- République tchèque : 9 points (+11)
2- Allemagne : 6 points (+14)
3- Slovaquie : 6 points (+6)
4- Chypre : 3 points (-2)
5- Irlande : 0 point (-4)
6- Pays de Galles : 0 point (-5)
7- Saint-Marin : 0 point (-20)

GROUPE E


1- Angleterre : 7 points (+6)
2- Israël : 7 points (+4)
3- Croatie : 4 point (+7)
4- Macédoine : 4 points (0)
5- Russie : 2 points (0)
6- Estonie : 0 point (-2)
7- Andorre : 0 point (-15)

GROUPE F

1- Suède : 9 points (+5)
2- Danemark : 4 points (+2)

3- Irlande du Nord : 4 points (-2)
4- Lettonie : 3 points (+3)
5- Espagne : 3 points (+1)
6- Islande : 3 points (-3)
7- Liechtenstein : 0 point (-6)

GROUPE G


1- Roumanie : 7 points (+4)
2- Pays-Bas : 7 points (+4)
3- Bulgarie : 5 points (+3)
4- Slovénie : 3 points (-1)
5- Albanie : 1 point (-2)
6- Bélarus : 1 point (-5)
7- Luxembourg : 0 point (-3)

Repost 0
8 octobre 2006 7 08 /10 /octobre /2006 14:57

Victoire de l'Ecosse face à l'équipe de France (1-0) grâce à un but de Caldwell (67ème).

L'Ecosse conforte sa place en tête du groupe B avec 9 points, trois points devant la France.

Raymond Domenech est revenu sur ce match lors de l'émission téléfoot (TF1) de ce matin :

"Cela ne fait jamais plaisir de perdre, quelles que soient les circonstances. Mais si je me souviens bien, il y a eu des non victoires qui étaient des défaites à une certaine période. Mais celle là est particulière. C'est la dernière. Celle qui reste sur l'estomac. Mais vous ne m'entendrez jamais dire que c'est parce qu'il y avait des blessures, parce qu'il ne faisait pas beau ou encore parce que c'est le terrain n'est pas bon. Qu'on gagne ou qu'on perde, c'est toujours ce qu'il s'est passé sur le terrain à ce moment là qui compte. Le reste ce ne sont que des excuses. Ils se sont battus, il y a eu des combats, des vraies batailles. C'était intense. Ils n'ont pas relâchés, ni abandonnés. On a eu trop l'emprise. C'était trop beau, trop facile. Dans ces moments là on facilite le jeu de l'adversaire. Il reste dans son registre. Il défend, il s'accroche, il attend tranquillement. Et nous, on s'use et on s'épuise. C'est typique le match de Coupe. On sait que l'on va gagner à un moment ou un autre. On va bien. Puis on se réveille un petit peu trop tard. Je sentais qu'on allait tourner en rond longtemps. Mais pour gagner ce match il fallait changer le rythme, jouer à une touche de balle, de temps en temps jouer un peu plus long. Il faut varier. Laisser le ballon à l'adversaire. Ce qu'on a pas voulu faire. C'est cette intelligence tactique qui nous a peut-être manqué. "

Repost 0
6 octobre 2006 5 06 /10 /octobre /2006 14:06

L'ancien gardien de but de Marseilles et de l'équipe de France de football Fabien Barthez, 35 ans, a annoncé sa retraite sportive, jeudi soir sur TF1.

"J'arrête le football, l'équipe de France ", a-t-il déclaré sur le plateau du journal de 20 heures présenté par Patrick Poivre d'Arvor.

"Maintenant je vais continuer à ma faire plaisir, comme je le fais depuis l'âge de 15 ans, mais d'une autre façon, sans le foot", avait-il commencé, répondant à Patrick Poivre d'Arvor qui l'interrogeait sur son départ. "Je vais partir dans une nouvelle vie".

Barthez a commencé sa carrière professionnelle à Toulouse, puis a joué successivement à Marseille, Monaco, Manchester United, et Marseille de nouveau, où il aura donc terminé son parcours de joueur.

Depuis la fin de saison dernière, il était sans club, son désir de finir à Toulouse, son club formateur, ayant échoué.

"Que du plaisir, que du bonheur", c'est ce que Barthez retient au moment de sa retraite. "C'est sûr que ce n'est pas toujours rose, c'est comme toutes les carrières de sportifs il y a des blessures, des petites histoires et des laisser-aller, mais bon... il faut s'en servir, tourner tout cela au positif", a-t-il ajouté avant que son interlocuteur n'évoque l'épisode du crachat contre un arbitre marocain en février 2005, qui lui avait valu une suspension.

Revenant sur son absence lors du salut au public place de la Concorde après la finale de la Coupe du monde en juillet, qui avait suscité de nombreuses questions, et son départ un peu précipité de l'équipe de France, il a expliqué qu'il avait alors "des petits problèmes familiaux". Il s'était en fait rendu au chevet de sa mère malade, comme l'a précisé le présentateur du JT.

Originaire de Lavelanet dans l'Ariège, Barthez compte 87 sélection en équipe de France (record national pour un gardien de but). Il est champion du monde 1998, champion d'Europe 2000, et vice-champion du monde 2006. (AFP)

Repost 0